Moteur atmosphérique et moteur suralimenté : comprendre les différences

Moteur atmosphérique et moteur suralimenté : comprendre les différences

Catégories : Zoom sur

Savez-vous quel est le rapport entre un moulin à vent, une machine à vapeur et une Ferrari ? Tous ont un point en commun : l'utilisation d'un moteur, c'est-à-dire d'un appareil transformant une énergie (vent, vapeur, essence, air) en énergie mécanique. Ce procédé connu depuis des siècles a connu beaucoup d'évolutions au gré des révolutions industrielle et technologique.

 

Aujourd'hui, parmi les différents types d'équipements, on retrouve notamment les moteurs atmosphérique et suralimenté.

 

Comment les distinguer ?

 

Rappelons tout d'abord qu'un moteur de voiture classique (atmosphérique) est alimenté principalement par de l'air extérieur qu'il aspire à l'aide de pistons.

 

Afin d'obtenir un véhicule plus dynamique, certains types d'équipement permettent d'ajouter de l'air dans le moteur et de le suralimenter, au moyen de deux procédés différents :

 

  • Le système suralimenté disposant d'un compresseur, actionné par une courroie reliée au moteur
  • Le moteur à turbocompresseur, alimenté par les gaz d'échappement, limitant (temporairement) la consommation de carburant

Quels avantages ?

 

Les avantages principaux d'un moteur suralimenté par un turbocompresseur sont sa puissance et son comportement très énergique. Dès les plus faibles régimes, il se charge d'un maximum d'air et peut donc théoriquement envoyer plus de carburant. Cependant, c'est durant les phases courtes d'accélération qu'il est le plus efficace, lorsque les flux d'échappement se multiplient. Citons également le fait que l'ajout d'un turbo permet la réduction de la taille du moteur, contribuant ainsi à limiter le rejet de gaz à effet de serre.

 

Un moteur atmosphérique aura moins d'énergie puisqu'il ne sera pas « gonflé » d'air, l'accélération en sera donc plus linéaire. A noter toutefois que ce type d'appareil nécessite moins d'entretien, aura tendance à consommer moins de carburant et sera beaucoup plus fiable dans le temps.

 

Quels inconvénients ?

 

Au niveau de la consommation de carburant, le moteur turbo, bien que plus petit, consommera davantage lors d'une utilisation quotidienne. En effet, à bas régime, le turbo ne s'enclenchera pas, mais lorsqu'une accélération se fera sentir, le moteur sera suralimenté en air, et donc, en essence.

 

Par ailleurs, le rugissement du moteur est atténué chez un moteur turbo, ce qui peut dérouter les habitués des moteurs atmosphériques. Certains utilisateurs de turbo diesel cherchent par exemple des astuces afin de faire plus de bruits :

 

  • Recouvrement de la sortie d'échappement d'une chaussette en caoutchouc,
  • Installation d'un haut-parleur adapté,
  • Ajout d'un kit d'admission d'air libre.

Enfin, du fait de sa plus grande complexité, le moteur turbo est beaucoup plus sujet aux pannes et sera moins durable que son homologue atmosphérique.

Ajouter un commentaire

 (avec http://)