Viscosité Huile Moteur Il y a 12 produits.

Pour beaucoup, il suffit de choisir une huile moteur pour la lubrification des pièces de leur moteur. Au cours de cette opération, il est facile de faire un mauvais choix lorsqu’on ne tient pas compte de la viscosité du produit. Très peu connu du monde, voici l’essentiel à savoir sur la viscosité de l’huile à moteur.

Qu’est-ce que la viscosité de l’huile à moteur ?

La viscosité huile moteur est la capacité avec laquelle le fluide peut s’écouler ou se fixer à son support à une certaine température. De manière simple, une huile bien visqueuse sera gluante et coulera moins vite. De même, la viscosité de l’huile baisse lorsqu’elle est chauffée ce qui par conséquent lubrifie mal le moteur (c’est pour cette raison qu’il est recommandé de faire la vidange lorsque l’huile est chaude puisqu’elle s’écoule plus facilement).

L’explication viscosité huile moteur la plus simple à retenir ici est plus l’huile à moteur est fluide, plus il est inefficace. Il en est de même lorsqu’elle est trop lourde puisque la pompe aura du mal à la faire passer dans le circuit.

Comment déterminer la viscosité de l’huile à moteur ?

Déterminer la viscosité de l’huile à moteur est très facile. En effet, il suffit de chronométrer le temps que cette dernière met à couler à travers les capillarités qui ont été standardisées avec des orifices spécifiques et qui sont bien calibrées. La viscosité est généralement indiquée en centipoise, pascal seconde, centistokes ou en millimètre carré/seconde.

Cependant, la viscosité à froid ne se mesure pas de la même manière que la viscosité à chaud. Le premier est déterminé en centipoise (densité dynamique : micropascal.seconde) tandis que le second est exprimé en centistokes (compacité cinématique : mm².seconde). La viscosité cinématique est l’équivalent de la viscosité dynamique fractionnée par la masse volumique.

Comment choisir la bonne viscosité huile à moteur ?

Dans la norme, il n’est pas nécessaire de se déranger pour faire ce choix. Il faut juste suivre les recommandations du fabricant et veiller à choisir une huile avec des caractéristiques adaptées à l’engin concerné. Cependant, certaines particularités comme le kilométrage avancé, les conditions météorologiques poussent à effectuer une petite accommodation. Bien qu’il existe pour chaque type un tableau viscosité huile moteur qui peut servir de repère, il est nécessaire de maîtriser certaines informations.

Ainsi, pour choisir la bonne viscosité, il est conseillé de moduler les indices en fonction des paramètres. Par exemple, pour un moteur qui nécessite une huile plus fluide à froid de 25W-indice hiver (figé à -15 °C), un modèle précis sera plus pratique. Il faut en effet opter pour une huile fluide à froid de 5 W lorsqu’on se retrouve dans un milieu très froid avec une température régulière de -20 °C. Pour un moteur avec un grand kilomètre qui habituellement prend une huile avec 30 W comme indice de viscosité, il est possible de passer à une huile avec 40 W.

Quels sont les grades de viscosité ?

On retrouve sur le marché deux grades de viscosité d’huile à moteur sur le marché : huiles monogrades et huiles multigrades. Le premier est destiné aux anciennes voitures et il doit être utilisé sur une fourchette de température réduite. Le second est idéal pour les nouvelles voitures et il peut être utilisé à tout moment.